X 332, le mouton à 5 pattes ?

Publié le par On the roX

  Créé en 1994 par Niels Jeppesen , architecte maison du chantier X Yachts, le X 332 a été construit à 432 exemplaires, jusqu'en 2004.

  C'est le 3ème X le plus construit après le X99 (600 ex) et le X 79 (470 ex), et son successeur depuis 2007 est le X 34. On the roX est le n° 400 de la série, dans sa version Sport.

Ce bateau très diffusé dans le nord de l'Europe et chez nos meilleurs ennemis d'outre Manche a tout gagné depuis 17 ans et reste une valeur sure, que ce soit en course, autour de 3 bouées, ou au large ou en croisière, avec des emménagements chaleureux et fonctionnels.

Construit en sandwich, pour les oeuvres vives, avec un berceau métallique qui assure à la coque, à la fois un poids et une rigidité remarquables, le X 332 a un pont très ergonomique et très esthétique.

Le gréement en rod, nerveux, léger et très élancé à 2 étages de barres de flèches soutient un mat posé sur la quille et rétreint qui culmine à plus de 16 mètres au dessus de l'eau.

La version "sport" qui date de 2001, a redonné un second souffle à la série, en course, pour lutter contre des concurrents qui arrivaient avec des poids bien plus bas.

Elle se différencie notamment par les appendices (quille et safran) hérités des IMX avec des profils particulièrement longs et affinés .

Ainsi, le voile de quille, en acier, vertical et caréné en polyester, soutient un bulbe en plomb qui lui confère un tirant d'eau de 2,15m, soit 35 cm de plus que la version standard. De fait la quille a pu être allégée, tout en conservant à la version sport une très bonne IMG_0334.JPGraideur à la toile.

Par ailleurs, les emménagements sont quasi identiques à ceux de la version standard, si ce n'est les placards du carré, remplacés par des toiles qui permettent de conserver des équipets bien utiles en croisière.

Le gréement est quasi-identique (à l'exception du palan de pataras qui revient entre les mains du règleur de GV par tout un jeu de renvois) et la voilure également, l'accastillage se différenciant sur le roof par la présence de multiples tourelles coinceuses deddoublées de chaque côté, et accessibles du rappel.

Le rail de fargue n'est présent que sur le tiers avant du pont pour ménager les genoux des équipiers au rappel, ce qui est peu sécurisant, notamment au large pour les manoeuvres sous le vent.

  Au final, des jambes longues et fines, quelques kilos en moins à la taille, sans rien enlever à ses charmes par ailleurs, voila de quoi faire briller bien des yeux sur les pontons et en mer.

  Les mensurations de la belle :

  • Longueur hors tout : 10,06m
  • Flottaison : 8,80m
  • Largeur : 3,30m
  • Tirant d'eau : 2,15m

Alors le mouton à 5 pattes le X 332 ? peut-être pas, mais si on regarde bien sur le marché des bateaux qui conjuguent toutes ces qualités d'excellent régatier et de bon croiseur, que trouve-t'on ?....

Publié dans Technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article