One two cup 2013, la saison de double est lancée

Publié le par On the roX

 

i61 1367328712

 

1ère régate de l’année pour OTR, sur 2 jours en double.

Mon frère Loïc est du voyage avec moi, c’est une première pour nous 2, en double, car d’habitude,  nous sommes concurrents.

Organisée par Yves Boraud et le YCCA pour la 5ème année, la course 2013 réunit 18 équipages, ce qui est un succès par les temps qui courent.

Beaucoup d’amateurs (très éclairés souvent, je ne les cite pas tous) et des grands noms de la régate sur le plan d’eau : à tout seigneur tout honneur :

  • Lionel PEAN (http://www.lionelpean.com/) grand marin qu’on ne présente plus, vu son impressionnant palmarès, sur tout type de support et sur toutes les mers du monde,  il fait équipe avec Jean-Yves AUBRON sur son Opium 39 Auremat
  • Yoann RICHOMME (http://www.yoannrichomme.com/) , 5ème de la très récente transat Figaro solo « Bretagne Martinique » , qui coure avec son père Yannick sur Charline, JPK 10.10 rutilant.

 

Mais, bon on n’a pas l’habitude de se laisser impressionner sur l’eau donc ça va bagarrer, c’est sûr.

La météo nous annonce de la variété entre de la fraicheur (vents synoptiques entre NE et NW), de la brise samedi en fin d’après-midi, après les orages, grains, grêle, etc, et du N médium mollissant dimanche, affaire à suivre.

Manche 1 :

Samedi 10h10 : Parcours côtier n°8, 17.5 milles,  vent N 15 à 18 nds

Légèrement à la bourre les frangins, timer en rideau, sur ce 1er départ, on passe la ligne au moins 45 secondes  après le coup de canon, aie, ça démarre mal, plus grand monde derrière !

On se refait un peu sur le 1er près avant d’enrouler la bouée au vent pour un spi babord direction l’Epieu puis la Sud méaban au débridé, ou on renvoie le pépin pour rallier la Chimère,  on court après le chrono…

oe two cup

2h59 plus tard, retour sur la ligne d’arrivée en baie de Kerjouanno, après une course sans évènement particulier, et sans vraie tactique, 5èmes en réel derrière successivement  Charline, Festa, Auremat, Triga (SF 3200), en compensé 9èmes, notre départ nous coute cher, il va falloir s’arracher cet après-midi…

 

Manche 2  :

Samedi, 14h25, 19 milles, le tour de la baie, vent….très variable.

1er départ, alors que nous sommes cette fois parfaitement placés et dans le timing, le comité annonce la minute à 15 secondes du coup de canon, , aperçu, départ annulé, no comment.

2ème départ : les orages et les grains nous arrivent de Kerjouanno et alors que ça blanchit sur l’eau au vent, le comité balance une nouvelle procédure !? on va prendre cher c’est sûr, effectivement à – 2 minutes le vent monte à 35 nds parait-il, avec de la grêle, ça part en vrac de partout un carton entre 2 bateaux, le comité annule ce 2ème départ, no comment.

3ème départ, le bon : départ d’OTR à 1 mètre du bateau dans la seconde dans du petit médium de X 332, génial !

Nous enroulons la bouée au vent en tête devant Festa et Charline, envoi de spi babord direction la Vieille de Houat à laisser à babord.

Parc à moules de Houat, question habituelle, on fait quoi : on passe à l'extérieur ou pas, rien dans les IC, problème : on est en tête, donc on ne peut pas suivre les autres, on essaie de passer ouest pointu sous spi ça ne passe pas, le courant nous rentre dans le parc, donc on passe dedans près de la cardinale Est pour ne pas prendre de risque avec les filières à moules, bilan on perd au moins 200 mètres dans la bagarre, pas bon, ça.

Le J70 de JM Gosset nous passe sous asymétrique sur ce bord refusant d'est à sud, de 8 milles et enroule la Vieille avec une poignée de secondes d’avance sur nous suivis de très peu par Festa et Charline, puis Auremat, le tout en moins de 2 minutes.

Cap au 310 pour 4,5 milles sur Basse nouvelle à la Teignouse, avec un vent qui est passé progressivement W, donc au près serré, le fort courant de flot de cette grande marée nous rentre dans la baie par les 2 "vannes" du Béniguet et de la Teignouse, nous sommes au marquage de Festa de JF Hamon et L Tilleau, juste sous notre vent, après avoir passé le J70 Too jaws. Charline débride 20° plus bas, bizarre...

L'idée est de rester à gauche le long du Béniguet pour se protéger du courant et éviter de se faire embarquer dans la baie en cas de molle, mais ça mollit grave et ça tourne dans tous les sens...puis brutalement ça rentre fort de NW à 1 mille de Basse Nouvelle, Charline plus près du vent encaisse les dividendes de son positionnement plus Nord, suivi de Festa qui avait créé un peu de décalage avec nous, puis Auremat revenu du diable vauvert, on passe 4 à la bouée avec 20/25 nds. Cap maintenant au 46°sur Sud méaban, au près serré, dans un vent de N soutenu, clapot court et abrupt (vent contre courant), ça cogne pas mal.

Quelques bord après sud méaban arrivée dans le chenal du Crouesty, et après 3h45 de course, on finit 4 derrière Charline, Festa et Auremat, 3èmes en compensé intercalés entre Festa et Charline, victoire d'Eau popop.

Nous découvrons au pliage une déchirure de 60 centimètres sur la chute de la GV qui n'a pas 1 an, étonnant même s'il est vrai que ça a fasseyé un peu sur le dernier bord ??

Manche 3:

Dimanche 10H00, vent N/NE 10 nds, grand soleil, jolie fraicheur, conditions idéales pour régater, basse mer à 13H30 coeff 103.

Le parcours : bouée de dégagement à babord, la Chimère à tribord, la vieille à babord, l'Epieu à babord, arrivée chenal du Crouesty.

Coup de chaud à 2 minutes de la procédure : on déchire la ralingue du génois qui refuse de monter, insignia vite fait, ça va le faire, ouf !

Ligne parfaitement neutre, OTR prend un super départ au vent de la flotte et nous croisons le fer rapidement avec nos adversaires favoris, Charline et Festa successivement dans cet ordre à la bouée au vent après un virement trop précoce de notre part. Charline et Festa partent spi tribord, nous partons sur une route directe babord amures, avec notre spi conçu pour descendre très bas sur la route.

Les vitesses sont proches jusqu'à ce que Charline décolle sur la gauche avec plus d'angle que nous, il nous prend vite 1/2 mille...quelques empannages plus tard nous passons 5 à la Vieille, cap au 45 pour l'Epieu, vent 8/10 nds avec des molles.

i37 1367328708   Assez vite nous déposons le J70 et  nous retrouvons sous le vent d'Auremat, dans la fumée de l’Opium, ce qui nous empêche de caper comme sait si bien le faire OTR : légère perte de repères, manque de sens critique, addiction à la fumée ? nous tardons à contreborder ce qui nous coûte surement de grosses poignées de secondes et probablement au final 1 place au général.

A 2 milles de l'Epieu ça tournicote fort en mollissant, nous repassons devant Festa, puis Auremat, mais l'Elan 31 d'Hervé Le Chaplais Eau popop est revenu fort derrière (il claque les 2 manches hier !) grosses bascules de 30°, plus grosses molles, l'arrivée est jugée à la bouée, on fait 3 en 3H14, derrière Charline qui a fait un gros numéro en nous collant 14 minutes et Festa qui nous a remis 4 minutes en moins d'une heure , m..., Auremat fait 4 et Eau popop 5.

 Bilan des courses :

Nous terminons 5èmes au général (6èmes de la manche 3) derrière Eau popop 1er qu'on a vu que sur la manche 3 (rating 19,5, nous sommes en 24,4) et qui a fait un show en compensé : 1, 1 et 2, bravo Hervé et son équipier qui court en mini 6,50.

2èmes les Festa's boys Jean-François et Laurent extrêmement réguliers (2, 2, 4), des gars qui ont un sacré métier.

3èmes Charline,  les Richomme's ont conclu par une belle victoire sans appel sur la manche 3

4èmes Jaguar les spécialistes du  J24 (HN 16,5) d'Aorelian Garcia et son pote Adrien Dal très rapides dans le petit temps

Bilan équipage : belle complémentarité avec Lolo, mon frère cadet, merci d'avoir remplacé à l'arrache Alain Boulo endeuillé la veille de la course, pour lequel nous avons une pensée.


Bilan tactique/technique : 

  • 2 top départs apès un 1er catastrophique
  • pas vu assez vite la bascule de samedi soir, on pouvait claquer cette manche : 
    • lever le nez pour mieux observer le plan d'eau,
    •  savoir lâcher le marquage
    • quand un pro descend à 20° sous la route poses-toi des questions, rapido
  • changer ses plans quand ça ralentit sou spi : prendre plus d'angle, accepter 2 ou 4 empannages de plus
  • bonne vitesse dans le petit temps médium, moins bien dans la brise, même au près

Bilan matériel :

  • un peu de travail pour le voilier 
  • revoir utilisation du chrono de la centrale

Bilan du WE :

  • 3 belles manches variées tout type de temps et d'allures
  • des équipages qui en voulaient autant que nous, des belles bagarres...amicales 
  • la baie de Quiberon toujours aussi belle à naviguer
  • un club toujours aussi accueillant

Merci au YCCA et à ses équipes de bénévoles, à Mr Jean pour ses photos, et vivement la prochaine 

 

classement général final : link



Publié dans Régates

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélie 26/05/2013 19:15

Salut Philippe,
tes récits sont toujours aussi vivants, permettent de bien visualiser ce beau plan d'eau connu, et l'esprit de la belle bagarre que cela a du être. merci de ce partage. J'espère que tout va bien
sur OTR. Bien amicalement.