Départ au comité, à la bouée, ...?

Publié le par On the roX

 

 

  Ou partir ? voila une question que se pose chaque skipper ou tacticien sur la ligne de départ, et il faut admettre que l'équation n'est pas si simple !

Compte tenu de la multiplicité des éléments à prendre en compte, cet article n'a pas vocation à livrer une solution unique, mais quelques pistes de réflexion, assez simples.

IMG_2100.JPG

 

Parmi celles-çi, il en est une qui peut être déterminante, c'est de savoir si la ligne de départ est plutôt neutre, favorable pour un départ au bateau comité, ou en bout de ligne, à la bouée.

Définir le côté favorable est assez facile, petit mode d'emploi sous forme de croquis, avant quelques explications :

DSC04891-copie-1

 


Dans le shéma ci-dessus, le vent vient du 60° (ENE), c'est le cap indiqué par le compas (électronique si possible), lorsque le barreur "prend un vent", sur la ligne, en mettant le bateau parfaitement bout au vent.
Le barreur prend ensuite la ligne en la suivant dans le sens Comité/Bouée ou inversement, il note alors le cap de la ligne, exemple içi, cas A ou la ligne est au 345° dans le sens Comité/bouée.
Le tacticien calcule alors la différence (içi 60° - 345° = 75°), l'angle étant inférieur à 90°, la ligne est favorable de 15° à la bouée, matérialisant un gain au vent de plusieurs dizaines de mètres et donc de longueurs de bateau, d'autant plus élevé que la ligne est plus longue.

IMG 2110

La prudence commande également de prendre un vent à chaque extrémité de la ligne, 10 à 15° d'écart entre le comité et la bouée, ça s'est vu (dernière Duo Atlantique)

A partir de 10° d'écart, ça a du sens de choisir le côté avantagé, surtout si d'

autres paramètres viennent renforcer l'extrémité choisie; 5°, d'ailleurs pas toujours faciles à mesurer, ne sont pas vraiment significatifs.
Bien sur le paramètre n'est pas suffisant, car il faut aussi, préalablement choisir le côté du plan d'eau qu'on veut favoriser, gauche ou droite ?

Si le tacticien choisit la droite du plan d'eau, partir à la bouée ne va pas faciliter la tâche, car il va fallloir traverser toute la zone de départ, forcément babord amures pour aller à droite, il y a sans doute plus simple...
A l'inverse, partir au comité pour aller à gauche n'est pas si évident quoique moins compliqué, car on est au moins tribord amures (roi des mers ?)
Autre paramètre à prendre en compte, la flotte, car si elle est monotype ou homogène (rating assez proches, donc vitesses proches) , croiser babord en partant à la bouée ne parait pas incongru, alors que si l'on régate avec des bateaux beuacoup plus véloces qui partent tribord, partir babord à la bouée relève très probablement du hara-kiri.
Enfin le facteur courant, portant sur la ligne,  ou contraire, donc nécessitant une position très haute en pré-départ, ne doit pas être négligé, dans nos régions connues pour leurs marées..
Pour compliquer tout ça, il faut aussi partir lancé, pour ne pas se faire "marcher dessus" par les bateaux partis à notre vent ou "sortir" par ceux partis sous le vent, avec de la vitesse.
Pour conclure, partir lancé, au bon endroit, avec du vent frais, et pouvoir "tirer" du côté choisi du plan d'eau, constitue à la fois un exercice difficile, et un atout considérable pour espérer briller sur les podiums.

 

Bon départ et bon vent !

Publié dans Technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article